LE TEMPS DE PLANCK : UNE STATION THERMALE


architecte: Luka Mladenović
thèse: Le temps de Planck
projet: Une station thermale
coordonnées: être loin
dimensions:  0,0000000000000000000000000000000000000000001 de la seconde

description du projet : Dans une course, le coureur le plus rapide ne peut jamais dépasser le plus lent, car le poursuivant doit d’abord arriver au point de départ du pourchassé, donc c’est le plus lent qui mène toujours la course. Aristote, Physique VI:9, 239b15... Le monde est infini : infinité de possibilitiés, infiniment de choses à faire… le sens m’échappe ; profondeurs infinies ; tant de choses à apprendre, tant de nouveaux mondes à explorer ; le temps est  toujours opposé au monde. Peut-on avaler tout cela à temps ? Ou en un moment ? L’oubli structural du moment présent ; le plus court intervalle de temps ; l’endroit où le temps s’arrête. C’est une station thermale, toujours en mouvement, et toujours loin. Le matériel utilisé est le béton armé léger flottant à la surface de l’eau. L'intérieur de la station thermale est tempéré par l’utilisation de la puissance des vagues, de l’eau et du soleil.


année : 2011
lien: www.dominante.co.rs/lukamladenovic / luka.mlad@gmail.com

 

 

 

 

 



2011. UN RÊVE : 'SANATORIUM'_ aleksandar ristović | UNE PROJECTION DE L'ÉVASION : LE PONTON_ nenad blagojević | UNE TRAJECTOIRE : LE CENTRE DE RECHERCHE_ marko marović | HÉDONISME : LES PLANTATIONS FLOTTANTES_ olga lazarević | INFINITÉ : LE CENTRE D'ŒNOLOGIE_ nikola andonov | LE TEMPS DE PLANCK : UNE STATION THERMALE_ luka mladenović | HORIZON DOUBLE : LA PISCINE_ sonja dedic | AMBIVALENCE : LE GRAND 8_ ivan alfeldi | TLE NOIR BLEU: LES PLONGEOIRS_ mila mojsilović | LA PLONGÉE : LE CLUB DE PLONGÉE_ milan dragić | AU-DESSUS DE LA MER : HÔTEL_ marija miković | 5% ELASTIQUE : LE PONT_ sara bicanin | THE BLUR: PARKLIFE_ milan jojic